courant
Espèces(Europe centrale)
Bioluminescence, Organes lumineux
en voie de disparition?
observer:
rapporter ...
installer?
promouvoir!
Archive: Information, Média
Liens
Association Glühwürmchen Projekt
Contact

Luciole à ailes courtes, Phosphaenus hemipterus
  • Milieu, distribution
  • Oeuf
  • Larve
  • Nymphe
  • Femelle
  • Mâle

Photos

Milieu:
Prairies, plaines inondables, pentes sèches, remblais, jardins et parcs; dans les feuilles, sous les pierres et les racines, dans l'humus

Distribution:
Région méditerranéenne, Europe centrale à l’Atlantique, Scandinavie méridionale et Angleterre également introduite en Amérique du Nord
Suisse


Oeufs:
Oviposition sur le sol, comme les racines des herbes, dans les sols forestiers, développement environ 1 mois

Larves:
principalement nocturne, parfois observé pendant la journée. Semblable à la larve du Grand ver luisant, mais sans la série de taches orange ou légèrement rougeâtres des deux côtés du dos, un peu plus brillant et noirâtre, également plus mince et plus petit. La pince visible sous la loupe est rougeâtre et coudée presque à angle droit, tandis que les autres larves des Lampyridés mangeant des escargots ont une pince en forme de croissant. voir aussi: larves à l'automne 2007


larves du ver luisant           larves de la luciole à ailes courtes
figure 13.8.2009, H. Niederhauser

voir aussi la comparaison des larves d'espèces différentes


Alimentation:
de vers de terre (d'après Raphael De Cock); les descriptions plus anciennes indiquant que les escargots sont consommés n'ont pas été confirmées. Les vers 10 fois plus longs que les larves sont également acceptés.

Nymphes:
Pupation en mai, prend une bonne semaine

Femelles:
jusqu'à 10 mm
sans ailes, sans vol
seuls de fins points lumineux (comme les larves) semblent attirer les mâles de différentes manières (phéromones)
Mort quelques jours après l'accouplement (et après la ponte)

 
Mâles:
6 à 8 mm
avec des moignons d'ailes, mais aussi sans vol, petits yeux, grandes antennes (perception des odeurs!). Activité principale dans l'après-midi
Mort peu de temps après l'accouplement



Luir:
En soi, seules les larves luisent, semblables aux larves du ver luisant, Lampyris noctiluca, avec deux petits organes lumineux en forme de point. Les mâles luisent de temps en temps lorsqu'ils sont dérangés (également avec deux points). Les larves sont plus susceptibles d’être vues à la fin de l’été et au début de l’automne, même dans la première moitié de la nuit, mais le plus souvent entre 2 h et 4 h environ. Après quelques secondes de luire, des pauses irrégulières s'ensuivent. Visible uniquement dans les endroits sombres, sur les chemins et dans les feuillages sous les arbres et les arbustes (d'après Raphael De Cock).



Femelle, Mâle