courant
Espèces (Europe centrale)
Bioluminescence, Organes lumineux
en voie de disparition?
observer:
rapporter ...
installer?
promouvoir!
Archive: Information, Média
Liens
Association Glühwürmchen Projekt
Contact

Luciole italienne, Luciola sp.
  • Milieu, distribution
  • Oeuf
  • Larve
  • Nymphe
  • Femelle
  • Mâle

Photos

Milieu:
Lisières, coutures, murs, prairies humides, jardins et espaces verts. Des allégations apparemment similaires à celles des vers luisants.
(Image lumineuse mâle et femelle)

Distribution:
La Méditerranée, à l'ouest du Rhône, est représentée par l'espèce similaire Luciola lusitanica qui survient aussi en Italie
Italie: également Tyrol du Sud (prés de marais de la vallée de l'Adige), au sud jusqu´à la Basilicate (sud de Naples), déclin généralement marqué

Suisse:

Tessin et
Vallées méridionales des Grisons, parfois accompagnées de Petites vers luisants; sporadiques populations au nord des Alpes peuvent être retrouvées dans des colonies de peuplement délibérées et éventuellement non intentionnelles par des humains. Sur le Plateau ils viennent par example à Lausanne (Parc Bourget), dans le parc de la Kreuzkirche à Zurich et à Niederhasli.


Larves:
développement annuel, parfois  pluriannuel, les vieilles larves s’étirent bien au-delà de 1 cm et donc plus longues que les imagos. Face supérieure noire (sans les taches orange caractéristiques des larves de vers luisants, Lampyris noctiluca), dessous brunâtre.


Alimentation:
Les larves sont également des chasseurs d'escargots (escargots éteints jusqu'à 4 cm de long)

Femelle:
presque aussi petites que les mâles, car elles ressemblent à des coléoptères (avec des élytres), mais incapables de voler
Vu d'en haut plus ovale que les hommes, abdomen avec pointe
clignotant assis dans l'herbe
Mort peu après l'accouplement et après la ponte, souvent on ne trouve que des mâles


Mâle:
5-8 mm (plus petite espèce des Lampyridés d'Europe centrale)
en état de navigabilité
semblent éviter les zones éclairées par la lumière artificielle (dans une plus grande mesure que les femmes)
tiges de plantes lumineuses rampantes, blanc clignotant


Luire:
nuits chaudes d'été (selon le climat et les conditions météorologiques)
Blanc jaunâtre clair, clignotant toutes les secondes
brillent assis (= femelle ou mâle, par exemple sur des herbes, des orties) et en vol (= mâle)
actif jusqu'à minuit.
Période lumineuse 2-3 semaines

référence:
par exemple Neumeyer 1991
 
 


Femelle, Mâle